LES MATHÉMATIQUES DANS LE CYCLE OBLIGATOIRE

Date 19/02/2013 15:09:54 | Sujet : Dossier

Introduction
Les mathématiques fournissent des outils pour agir, choisir et décider dans la vie quotidienne. La pratique des mathématiques développe le gout de la recherche et du raisonnement, l’imagination et les capacités d’abstraction, la rigueur et la précision.
L’enseignement des mathématiques dans les classes d’éducation préparatoire
L’enseignement des mathématiques à de jeunes enfants avant leur entrée à l’école primaire n’est pas une pratique nouvelle. En fait, cet enseignement existe sous diverses formes depuis des centaines d’années. Cet enseignement devrait chercher à atteindre la forme sous laquelle l’enseignement des mathématiques à un si jeune public doit se faire.

«Apprendre les mathématiques est une activité naturelle et qui convient aux jeunes enfants d’un point de vue développemental »(Ginsburg et coll). Malgré l’extension des programmes de niveau scolaire vers le niveau préscolaire, certains facteurs convaincants encouragent la présence d’au moins certains types d’enseignement des mathématiques pour les enfants d’âge d’éducation préparatoire . De nombreux enfants élaborent des concepts simples sur l’espace, les quantités, les tailles, les motifs géométriques et les opérations par leurs interactions quotidiennes avec le monde.
L’apprentissage des mathématiques dans les classes d’éducation préparatoire vise à développer notamment :
 Le sens du nombre et la numération
 Les opérations et l’estimation
 La mesure, la sériation, le temps et la monnaie
 La géométrie et le sens spatial
 Le tri, la classification, la représentation graphique, l’analyse de données et la probabilité
 Les régularités et les relations entre les nombres
 La résolution de problèmes et le raisonnement

Les activités s’intègrent aisément dans le quotidien et se réalisent à l’aide du matériel disponible en classe. Pour chacune d’elles, les apprentissages visés sont précisés afin que les enseignants puissent les mettre en lien avec leur programme. Les activités se déclinent des plus faciles aux plus difficiles et plusieurs offrent des possibilités de différenciation.
Malheureusement, tous les enfants n’ont pas les mêmes opportunités de bénéficier de cet enseignement. Ainsi, et parce que l’équité constitue un aspect extrêmement important de l’enseignement la généralisation de l’éducation préparatoire est une nécessité .
L’enseignement des mathématiques dans le cycle primaire
Le premier palier de l’enseignement primaire constitue une phase essentielle dans la scolarité de l’enfant ; c’est en effet à cette période d’éveil et d’initiation que se détermine en grande partie la réussite ou l’échec à l’école. « Savoir lire, écrire, compter » se construit lors de ce premier palier.
Ainsi, la réussite en mathématiques dans les premières années d’études est d’une importance capitale. La compréhension des mathématiques acquise durant ces premières années a des répercussions solides sur la maîtrise des mathématiques au cours des années d’enseignement qui suivent.

Toutes les composantes didactiques inhérentes à l’apprentissage des mathématiques reposent sur la mise en œuvre des compétences de démarche scientifique qui impliquent une complémentarité constante entre l’expérimentation et la théorisation visant à développer notamment :
 La découverte et l’analyse de la réalité ;
 La comparaison des faits observés en vue de leur classement ;
 Le questionnement et la formulation d’hypothèses ;
 La vérification expérimentale ;
 L’induction de lois ;
 La construction de modèles ;
 L’utilisation des outils conceptuels pour vérifier leur pertinence par rapport à la réalité, grâce à un raisonnement déductif.
Finalités de l’enseignement des mathématiques dans le cycle primaire:
Les programmes de mathématiques du cycle primaire sont conçus de manière progressive allant de faits concrets, proches de la réalité, pour accéder à des concepts abstraits, en suivant un chemin centré sur des connaissances, des compétences et des attitudes. La résolution de problèmes constitue le critère principal de la maîtrise de ces dernières. Le programme de mathématique s’articule autour des finalités suivantes :
 Développer l’esprit critique de l’apprenant et le doter d’outils pour différencier entre les concepts logiques et les concepts illogiques.
 Apprendre à l’apprenant à analyser, raisonner et résoudre des problèmes de manière rationnelle et objective.
 Développer la sensibilité de l’apprenant et aiguiser leur curiosité, leur imagination et leur créativité.
 Contribuer au développement de la personnalité de l’apprenant, à la richesse de sa culture, au renforcement de son autonomie et à la facilitation de la poursuite de ses apprentissages ultérieurs.
Apprendre à l’apprenant à expérimenter et à observer les faits mathématiques, numériques ou géométriques.

L’enseignement des mathématiques dans le cycle moyen

L’enseignement/apprentissage des mathématiques dans le cycle moyen constitue un trait d’union entre le cycle primaire et le cycle secondaire ; le but étant de renforcer les notions étudiées antérieurement et de préparer l’élève à l’enseignement pré-baccalauréat, et ce en le dotant de compétences lui permettant de résoudre des problèmes qu’il pourrait rencontrer dans les autres matières ou dans sa vie quotidienne en adoptant une démarche mathématique.
Il est également attendu des mathématiques dans le cycle moyen qu’elles contribuent dans la formation intellectuelle de l’élève notamment en ce qui concerne la déduction, la précision, l’organisation, tous ces paramètres contribuent dans la construction de la personnalité de l’élève le rendant ainsi autonome.
De même, les mathématiques sont de plus en plus présentes dans l’environnement social, économique et culturel de l’Homme, notamment avec le développement des moyens technologiques tels que la calculatrice et le micro-ordinateur, il est donc naturel d’introduite ce paramètre dans les programmes pour que l’élève arrive à les maîtriser progressivement.
Finalités de l’enseignement des mathématiques dans le cycle moyen
 Enrichir les notions acquises dans le cycle primaires ;
 Passer de la manipulation concrète à l’acquisition d’outils afin de résoudre des problèmes ;
 Assimiler progressivement le sens de l’activité mathématique ;
 Manipuler la démarche scientifique en nourrissant ses capacités de déduction, d’analyse et de démonstration ;
 Acquérir les outils mathématiques que l’élève exploitera dans d’autres matières telles que la technologie, les sciences naturelles et la géographie ;
 Enrichir les formes d’expression de l’élève : les nombres, les formes, les tableaux, les plans ;
 S’entraîner à la technique du commentaire.
Valeurs, compétences transversales et thèmes transversaux
L'objectif de l'éducation est de contribuer à développer chez les élèves les compétences jugées nécessaires pour une insertion sociale réussie, à construire des compétences pour la vie. Ces compétences ne sont pas seulement en rapport avec les connaissances que fournissent les différentes disciplines, mais aussi avec un certain nombre de questions d’actualité auxquelles l’école, à la demande de la société, doit attacher une attention particulière : des questions relatives à l’environnement et à la préservation du milieu de vie, des questions relatives à l’hygiène et à la santé, des questions relatives à la violence et à l’incivisme, des questions relatives aux droits et aux devoirs citoyens ; autant de questions auxquelles ne peut répondre une seule discipline, ni par les connaissances qu’elle apporte, ni par les démarches intellectuelles qu’elle propose.

Afin de renforcer la dimension curriculaire et de développer l’acquisition des valeurs et de compétences transversales, l’apprentissage dans les différentes disciplines intervient en prenant en charge l’acquisition des compétences transversales selon les axes tels que :

 la recherche et exploitation de l’information ;
 la recherche de méthodes de travail efficace ;
 les stratégies de résolution de situations problèmes ;
 les démarches de gestion et de réalisation de projets ;
 l’épanouissement personnel, la créativité et la citoyenneté.

Les passerelles entre les cycles d’enseignement :

Les programmes scolaires sont conçus de manière à ce que la progression soit cohérente entre les trois cycles d’enseignement (primaire, moyen et secondaire). Les concepts mathématiques se construisent allant du plus simple au plus complexe.
Ainsi, le développement mental de l’apprenant perçoit les notions mathématiques élémentaires à partir de situations concrètes issues de l’environnement immédiat de l’enfant, jusqu’à arriver à résoudre des situations abstraites basées sur le raisonnement mathématique.




Cet article provient de Centre National de Documentation Pédagogique
http://fre.cndp-dz.org

L'adresse de cet article est :
http://fre.cndp-dz.org/article.php?storyid=26